Suis nous sur
post_content

Anne E. Wilson

Titre

  • Boursier ou boursière
  • Bien-être collectif

Profil

ResearchGate

À Propos

Anne Wilson est psychologue sociale. Dans ses recherches, elle se penche sur l’évolution au fil du temps de l’identité personnelle et sociale (y compris sexe, ethnicité, religion, nationalité), ainsi que sur les liens que tirent les gens entre le passé, le présent et l’avenir.

Chaque groupe a une histoire collective qui transcende les vies individuelles passées; les injustices historiques commises par notre propre groupe peuvent se révéler coûteuses pour notre identité actuelle. Wilson s’intéresse tout particulièrement au rôle du raisonnement motivé dans la survenue de perceptions biaisées relativement au temps, à l’espace, au changement et à d’autres propriétés fondamentales du monde qui nous entoure. Par exemple, une injustice historique peut être vue comme de l’histoire ancienne par le groupe d’appartenance des auteurs de l’injustice, et comme un événement récent par les membres du groupe victimisé. Ce phénomène entraîne des conclusions très différentes quant aux liens causaux entre l’injustice passée et l’inégalité actuelle.

Dans ses recherches récentes, Wilson a commencé à analyser les convictions non religieuses des gens relativement à la capacité des humains à changer : ceux qui croient que les gens (ou les sociétés) sont malléables ont une vision bien différente du temps que ceux qui croient que les gens (ou les sociétés) ont des idées arrêtées et sont immuables.

Prix

  • Chaire de recherche du Canada en psychologie sociale de niveau 2, 2012 (renouvellement), 2007
  • Membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science, Société royale du Canada, 2014
  • Membre de l’Association canadienne de psychologie, 2014

Publications Pertinentes

  • Soliman, M. et A.E. Wilson. « Seeing change and being change in the world: The relationship between lay theories about the world and environmental intentions. » Journal of Environmental Psychology 50 (2017): 104–11.
  • Leith, S. et coll. « Changing theories of change: Strategic shifting in implicit theory endorsement. » Journal of Personality and Social Psychology 107 (2014): 597–620.
  • Leith, S. et A.E. Wilson. « When Size Justifies: Intergroup Attitudes and Subjective Size Judgments of ‘Sacred Space’. » Journal of Experimental Social Psychology 54 (2014): 122–30.
  • Bashir, N. et coll. « The time for action is now: Subjective temporal proximity enhances pursuit of remote-future goals. » Social Cognition 32 (2014): 83–93.
  • Gunn, G. et A.E. Wilson. « Acknowledging the skeletons in our closet: The effect of group-affirmation on collective guilt, collective shame, and reparatory attitudes. » Personality and Social Psychology Bulletin 37, no 11 (2011): 1474–1487.

Soutenez-nous

Le CIFAR est un organisme de bienfaisance enregistré qui reçoit le soutien des gouvernements du Canada, de l’Alberta et du Québec, ainsi que de fondations, de donateurs individuels, d’entreprises et de partenaires canadiens et internationaux.

Centre MaRS, tour Ouest
661, avenue University, bureau 505
Toronto (Ontario) M5G 1M1 Canada