Suis nous sur
post_content

Corinne Maurice

La nomination

  • Chercheur mondial ou chercheuse mondiale CIFAR-Azrieli 2016-2018
  • Microbiome humain

Connect

ResearchGate

À Propos

Corinne Maurice vise à élucider comment les bactériophages, des virus qui infectent les bactéries, régulent l’activité de trillions de bactéries présentes naturellement dans l’intestin de l’être humain.

L’être humain est un système microbien sur deux pattes. Des changements dans la diversité et la fonction de nos cellules microbiennes peuvent avoir de graves conséquences sur la santé : obésité, diabète, maladie intestinale inflammatoire, autisme, allergies, etc. Si nous réussissions à maîtriser le métabolisme des bactéries intestinales, nous pourrions maîtriser et éventuellement guérir tous ces troubles.

Maurice a ouvert la voie à l’utilisation d’outils et de méthodes à l’échelle de la cellule unique, mis au point en microbiologie environnementale et en écologie, pour comprendre comment les bactéries réagissent aux changements environnementaux et interagissent avec leurs prédateurs viraux dans l’intestin. J’ai démontré que des médicaments thérapeutiques courants pouvaient rapidement modifier l’activité bactérienne, venant éventuellement expliquer les effets secondaires individuels à de mêmes traitements thérapeutiques. Actuellement, son laboratoire exploite plus à fond ces méthodes pour établir un lien entre la diversité bactérienne et des fonctions spécifiques, et explorer comment l’infection par les phages modifie ces scénarios.

Prix

  • Chaire de recherche du Canada en physiologie microbienne intestinale de niveau 2, 2015-2020
  • Bourse postdoctorale du MESR (France), 2006-2009
  • Bourse d’excellence de premier cycle Île Maurice-France, 2001-2006

Publications Pertinentes

  • Taguer, M. et C.F. Maurice. « The complex interplay of diet, xenobiotics, and microbial metabolism in the gut: implications for clinical outcomes. » Clin Pharmacol Ther 99, no 6 (2016): 588–99.
  • Maurice, C.F. et coll. « Marked seasonal variation in the wild mouse gut microbiota. » ISME J 9, no 11 (2015): 2423–2434.
  • David, L.A. et coll. « Diet rapidly and reproducibly alters the human gut microbiome. » Nature 505 (2014): 559–63.
  • Maurice, C.F. et P.J. Turnbaugh. « Quantifying the metabolic activities of human-associated microbial communities across multiple ecological scales. » FEMS Microbiol Rev 37, no 5 (2013): 830–48.
  • Maurice, C.F., H.J. Haiser et P.J. Turnbaugh. « Xenobiotics shape the physiology and gene expression of the active human gut microbiome. » Cell 152, no 1–2 (2013): 39–50.

Soutenez-nous

Le CIFAR est un organisme de bienfaisance enregistré qui reçoit le soutien des gouvernements du Canada, de l’Ontario, de l’Alberta et du Québec, ainsi que de fondations, de donateurs individuels, d’entreprises et de partenaires canadiens et internationaux.

Centre MaRS, tour Ouest
661, avenue University, bureau 505
Toronto (Ontario) M5G 1M1 Canada