Suis nous sur

Appel à idées mondial

L’avenir de
l’être humain

Le troisième Appel à idées mondial du CIFAR sollicite des propositions de nouveaux programmes du CIFAR liés à L’avenir de l’être humain. Les propositions de nouveaux programmes devraient explorer à long terme le croisement entre l’être humain, la science et la technologie, les systèmes sociaux et culturels, et notre environnement. La compréhension du monde naturel qui nous entoure et les nouvelles connaissances sur les comportements individuels et sociétaux peuvent offrir d’énormes avantages à l’humanité et à la planète.

Nous invitons les propositions audacieuses de chercheurs travaillant en milieu universitaire ou dans un établissement de recherche qui posent de nouvelles questions sur notre monde complexe en émergence. Nous sommes confrontés à des problèmes difficiles qui nécessitent une équipe diversifiée intégrant de nombreuses disciplines (englobant éventuellement les sciences humaines, les sciences sociales, les arts, les sciences physiques et les sciences de la vie) prête à s’engager dans un dialogue soutenu pour créer de nouvelles perspectives et changer le discours sur des questions importantes auxquelles la science et l’humanité sont confrontées.

Le CIFAR s’engage à créer un environnement plus diversifié, équitable et inclusif. Nous accueillons les propositions qui incluent des personnes de pays et d’établissements qui ne sont pas encore représentés dans notre communauté de recherche.

 

La date limite d’inscription est le 17 août 2021.

small line

L’avenir de l’être humain

Comment nos vies de plus en plus interdépendantes déterminent notre façon de vivre, les choix que nous faisons et les conséquences inattendues qui en résultent.

La pandémie a révélé des fissures dans un monde qui connaissait déjà de multiples crises. Elle a mis en évidence de profondes lignes de fracture sociétales et exacerbé les inégalités au sein des pays et entre eux; elle a conduit au recul du multilatéralisme, au resserrement des frontières et laissé paraître la précarité d’un système mondial étroitement lié et interdépendant. Par ailleurs, elle a galvanisé la coopération scientifique internationale et stimulé le progrès scientifique et technologique. Elle nous a aussi amenés à repenser nos responsabilités éthiques à l’égard des générations futures, nos normes et les conditions liées à l’imputabilité. L’humanité se trouve à un point d’inflexion. Des modes de pensée radicalement nouveaux, associés à une ouverture à l’action, font naître un sentiment d’optimisme et d’urgence à la fois et mettent clairement l’accent sur le rôle de la science pour un avenir meilleur.

Cet environnement dynamique de plus en plus complexe soulève des questions fondamentales sur les possibilités et les limites de l’être humain. Les progrès considérables et rapides de technologies qui améliorent nos capacités humaines comme l’édition du génome, les algorithmes visant à améliorer le processus décisionnel et la surveillance, ont largement dépassé notre compréhension de la façon de les développer, de les utiliser et de les gérer de manière responsable. Les nouvelles méthodes et les nouveaux outils qui jouissent d’une puissance de calcul en croissance exponentielle ouvrent de nouveaux champs d’études jusqu’alors impossibles. L’ampleur et la portée des données disponibles sont stupéfiantes et ne cessent de croître; par ailleurs, la confiance du public dans les institutions traditionnelles qui recueillent et analysent ces données s’érode.

Pour l’avenir, cette situation nous oblige à réfléchir différemment à notre mode de gouvernance, de communication et d’interaction, et à réévaluer les qualités essentielles qui font de nous des êtres humains.

small line

Joignez-vous à notre communauté de recherche

Les programmes de recherche du CIFAR rassemblent des chercheurs internationaux et interdisciplinaires qui travaillent ensemble pendant un mandat de cinq ans.

Les programmes sont dirigés par un responsable ou deux coresponsables, mobilisent environ 20 à 40 membres et spécialistes-conseils du monde entier et comptent deux ou trois membres du programme des chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli pour un mandat de deux ans.

Le portefeuille de recherche actuel du CIFAR englobe quatre domaines thématiques : Vie et santé, Terre et espace, Individus et société, et Information et matière.

« Le CIFAR est une invention institutionnelle absolument remarquable dont les réalisations ont déjà fait et feront encore beaucoup de bien. »

George Akerlof, professeur distingué
Université Georgetown
Lauréat du prix Nobel d’économie 2001

Voici les avantages conférés aux membres : :

  • Environnement incomparable centré sur la confiance, la transparence et le partage des connaissances;
  • Culture de prise de risque qui accélère la découverte et donne lieu à des percées par-delà les frontières et les disciplines;
  • Soutien dédié à la stratégie et aux réunions pour libérer les chercheurs et leur permettre de faire ce qu’ils font le mieux;
  • Soutien dédié à la mobilisation du savoir pour catalyser le changement dans l’industrie, le gouvernement et la société;
  • Soutien dédié à la communication stratégique et à l’engagement public;
  • Accès à un réseau mondial de plus de 400 chercheurs de premier plan issus de 161 établissements dans 18 pays, dont 100 titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR;
  • Occasions d’offrir un mentorat aux membres du programme des chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli, la prochaine génération de chefs de file de la recherche, et de collaborer avec eux;
  • Accès à des fonds Catalyseur pour accélérer la collaboration et les résultats;
  • Soutien à la recherche sans restriction pour les coresponsables et les membres de programme.
small line

Créer un impact à l’échelle mondiale

En près de 40 ans d’existence, le CIFAR a eu un impact considérable sur la science et l’humanité. Parmi les impacts largement reconnus des programmes de recherche du CIFAR, notons :

  • Intelligence artificielle (IA);
  • Rôle des institutions fortes dans le bien-être collectif;
  • Importance des premières années de la vie dans le développement du cerveau;
  • Théorie de la croissance endogène;
  • Percées dans le domaine de la supraconductivité;
  • Déterminants socio-économiques de la santé;
  • Rapport mondial sur le bonheur et le bien-être des Nations Unies;
  • Suprématie quantique;
  • Réseaux génétiques à la base de la santé et des maladies humaines.

L’avenir de l’être humain constitue notre prochain défi.

small line

Dates limites et ressources

26 Janvier 2022

Date limite de soumission des lettres d’intention

Printemps 2022

Invitation aux rédacteurs de lettres d’intention retenues à préparer une proposition complète

Automne 2022

Date limite de soumission des propositions complètes

Mars 2023

Annonce et célébration des nouveaux programmes

Soutenez-nous

Le CIFAR est un organisme de bienfaisance enregistré qui reçoit le soutien des gouvernements du Canada, de l’Alberta et du Québec, ainsi que de fondations, de donateurs individuels, d’entreprises et de partenaires canadiens et internationaux.

Centre MaRS, tour Ouest
661, avenue University, bureau 505
Toronto (Ontario) M5G 1M1 Canada