Suis nous sur

Le talent en IA se développe dans l’Ouest canadien

Cinq nouveaux titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR feront progresser la recherche fondamentale en IA et stimuleront l’innovation industrielle.

Cinq nouveaux talents exceptionnels de la recherche en IA se joignent à l’écosystème florissant de l’IA au Canada. Nommés dans le cadre de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR, les titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR sont tous affiliés à l’Amii, basé à Edmonton, l’un des centres d’IA les plus importants au monde, et occuperont des postes de professeur(e) à l’Université de l’Alberta et à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Les titulaires des chaires mènent des recherches dans les domaines de l’apprentissage par renforcement, de l’apprentissage automatique respectueux de la vie privée et de l’IA au service de la santé.

« Le programme de chaires en IA Canada-CIFAR attire et retient au Canada les chercheurs et chercheuses en apprentissage automatique du plus haut calibre. Notre nouvelle cohorte renforcera la position du Canada en tant que destination de premier ordre pour les talents en recherche, la formation et l’innovation industrielle dans le domaine de l’IA », déclare Elissa Strome, directrice exécutive, Stratégie pancanadienne en matière d’IA, CIFAR.

À ce jour, la Stratégie pancanadienne en matière d’IA a permis de nommer plus de 100 titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR depuis mars 2017, ce qui porte à 31 le nombre total de titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR à l’Amii et à 35 le nombre total de professeurs associés à l’Amii dans les universités canadiennes.

« L’Alberta et la Colombie-Britannique ont connu une croissance rapide dans le développement et le déploiement de l’IA depuis le lancement de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR. Ces talents exceptionnels de la recherche nous permettront de poursuivre sur cette trajectoire ascendante et de réaffirmer que l’Alberta est une plaque tournante mondiale de l’IA », explique Cam Linke, chef de la direction de l’Amii.

L’Amii

Neil Burch
Neil Burch
Université de l’Alberta, DeepMind
Jacob Jaremko
Jacob Jaremko
Université de l’Alberta, Medo.ai
Marlos Machado
Marlos Machado
Université de l’Alberta, DeepMind
Mijung Park
Mijung Park
Université de la Colombie-Britannique

Danica Sutherland
Université de la Colombie-Britannique

L’expertise de l’Alberta en matière de recherche en IA créera de nouvelles possibilités auprès de l’industrie.

Trois des nouveaux titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR ont des liens avec l’industrie. Neil Burch et Marlos Machado ont été nommés conjointement par DeepMind et l’Université de l’Alberta.

DeepMind, un laboratoire de recherche en IA basé au Royaume-Uni, a ouvert son premier laboratoire de recherche international en 2017 à Edmonton, en Alberta, et a nommé un pionnier de l’apprentissage par renforcement, Richard S. Sutton, pour le diriger. Ce dernier est membre émérite du CIFAR, titulaire d’une chaire d’IA Canada-CIFAR, conseiller scientifique en chef à l’Amii et professeur au département d’informatique de l’Université de l’Alberta. Le laboratoire DeepMind Alberta compte un certain nombre d’autres titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR et de chercheurs de l’Amii, dont Michael Bowling, Patrick M. Pilarski, Adam White et Csaba Szepesvári.

Neil Burch et Marlos Machado ont tous deux obtenu leur diplôme de l’Université de l’Alberta sous la supervision de Michael Bowling. Ce dernier et son équipe ont fait la une des journaux du monde entier pour avoir mis au point le premier système d’IA capable de battre des professionnels humains au poker sans limite Texas Hold’em. Neil Burch a contribué à ces travaux, tandis que les recherches de Marlos Machado ont porté sur le perfectionnement de techniques généralisables pour l’apprentissage Atari.

En plus de ses contributions à l’apprentissage par renforcement, l’Alberta fait progresser l’IA dans le domaine de la santé. Le nouveau titulaire de la chaire d’IA Canada-CIFAR, Jacob Jaremko (Département de radiologie et d’imagerie diagnostique, Université de l’Alberta), est un radiologue pédiatrique spécialisé dans les troubles musculosquelettiques, professeur agrégé et titulaire de la chaire dotée AHS à l’Université de l’Alberta. Cofondateur de Medo.ai, Jacob Jaremko est largement connu pour avoir eu recours à l’IA afin d’automatiser le diagnostic en temps réel pour l’analyse d’images de dysplasie développementale de la hanche et de troubles thyroïdiens, entre autres.

« Le Canada est une pépinière de talents en IA, et notre Stratégie pancanadienne nous offre une excellente occasion de nous imposer à l’échelle mondiale, déclare Bill Flanagan, président et vice-chancelier de l’Université de l’Alberta. Les chercheurs et chercheuses en IA de notre université révolutionnent des secteurs comme la santé, l’agriculture et le transport, et collaborent avec l’industrie pour stimuler la croissance en Alberta et dans le monde entier. »

 

De nouveaux talents viennent renforcer l’expertise de la Colombie-Britannique en matière de recherche en IA.

Danica Sutherland et Mijung Park ont toutes deux été recrutées au Canada en tant que membres du corps enseignant de l’UBC.

« Au nom de notre corps professoral et de nos étudiants, je félicite Danica Sutherland et Mijung Park pour leur nomination aux chaires en IA Canada-CIFAR. Leur expertise et leur formation viendront compléter la dynamique communauté professorale et étudiante de l’UBC et contribueront à la croissance de l’écosystème de l’IA en Colombie-Britannique », déclare Santa J. Ono, président et vice-chancelier de l’UBC.

Danica Sutherland (Département d’informatique, UBC) a été recrutée au Canada après avoir travaillé aux États-Unis comme professeure adjointe de recherche au Toyota Technological Institute de Chicago. Elle se spécialise dans l’apprentissage par représentation, une technique d’apprentissage automatique qui permet aux systèmes d’IA d’extraire des données à partir d’ensembles non étiquetés.

Mijung Park (Département d’informatique, UBC) a également été recrutée au Canada. Elle dirigeait un groupe de recherche à l’Institut Max Planck pour les systèmes intelligents en Allemagne. Son domaine d’expertise est le développement d’algorithmes d’apprentissage automatique capables de préserver la confidentialité des données publiques.

 


À propos de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR

La Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR, la première stratégie nationale d’IA au monde, fait progresser la recherche, la formation et l’innovation en matière d’IA afin de stimuler l’économie et d’améliorer la vie de la population canadienne.

L’objectif du Programme de chaires en IA Canada-CIFAR est de recruter au Canada des chercheurs et chercheuses de renommée mondiale, tout en conservant nos meilleurs talents actuels. Le programme fournit des fonds de recherche dédiés à long terme pour soutenir leurs programmes de recherche et les aider à former la prochaine génération de chefs de file en IA.

À ce jour, plus de 100 chaires en IA Canada-CIFAR ont été annoncées dans trois instituts nationaux d’IA, l’Amii à Edmonton, l’Institut Vecteur à Toronto et Mila à Montréal.

 

À propos de l’Amii

L’Amii (Alberta Machine Intelligence Institute) est l’un des trois centres d’excellence en IA du Canada créés dans le cadre de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA. Cet institut à but non lucratif basé en Alberta soutient la recherche de pointe en intelligence artificielle et en apprentissage automatique, et veille à ce que les progrès scientifiques soient adoptés par l’industrie. L’Amii développe les possibilités de l’IA en faisant progresser la recherche de pointe, en offrant des formations exceptionnelles et en fournissant des conseils aux entreprises, afin de renforcer les compétences en IA du Canada. Pour en savoir plus : www.amii.ca

Soutenez-nous

Le CIFAR est un organisme de bienfaisance enregistré qui reçoit le soutien des gouvernements du Canada, de l’Alberta et du Québec, ainsi que de fondations, de donateurs individuels, d’entreprises et de partenaires canadiens et internationaux.

Centre MaRS, tour Ouest
661, avenue University, bureau 505
Toronto (Ontario) M5G 1M1 Canada